top of page
  • Photo du rédacteurAlexandra Granier

La naturopathie, qu'est-ce que c'est ?

Dernière mise à jour : 20 nov. 2021

Le meilleur moyen de soigner est de prévenir de la maladie : « La médecine est l’art de conserver la santé et éventuellement de guérir les maladies » Avicenne 980-1037.

La naturopathie ou l’art de vivre en bonne santé est issue de la médecine traditionnelle européenne. Elle tire son nom des mots anglais « nature » et « path », ce qui, traduit, donne « chemin de la nature ». Elle propose de réintégrer l’homme dans son environnement naturel grâce à une alimentation vivante, pleine d’énergie, la plus naturelle possible et grâce à la re-connexion aux éléments naturels : l’eau, le soleil, la terre, et l’air. Tout comme les végétaux puisent dans les éléments leur force pour croître et se développer, l’homme a besoin de la nature pour vivre harmonieusement et renforcer sa vitalité.

La naturopathie appréhende la personne dans sa globalité : tant au niveau physique qu’émotionnel. Elle s’appuie sur trois piliers fondamentaux qui sont l’alimentation, l’exercice physique, la gestion du stress et des émotions. Elle a à sa disposition 10 techniques dont je me sers pour accompagner le consultant dans sa santé. Sa particularité est de rechercher la cause de la cause de la cause du déséquilibre qui amène les personnes dans mon cabinet et son atout est de les rendre autonomes sur le chemin de leur santé.


Les trois principes de la Naturopathie :


Le Vitalisme : repose sur la notion de force vitale qui est une énergie propre et indispensable à chaque être vivant. Elle anime la matière et permet son expression. Elle est un capital inné à préserver tout au long de la vie.

Le Causalisme : le naturopathe ne s’attache pas aux symptômes mais recherche les causes profondes du déséquilibre.

L’Humorisme : la santé s’exprime par l’équilibre et la qualité des liquides corporels, appelés humeurs : le sang, la lymphe, les liquides extra et intra cellulaires. S’ils sont encrassés, les organes ne reçoivent plus les nutriments essentiels et ne peuvent plus éliminer les déchets. Cette auto-intoxication est à l’origine des premiers symptômes puis des pathologies.


Les deux approches complémentaires de la naturopathie :


L’approche holistique est une approche globale de la santé et prend en compte les aspects physiques, psychologiques et émotionnels de la personne au sein même de son environnement.

L’approche individualisée :

Et si la naturopathie a une approche holistique, le naturopathe n’a de cesse d’adapter chacun de ses conseils au terrain de la personne. Le terrain nous révèle les besoins de la personne.

Mais qu’est-ce que le terrain ?

Le terrain est l’ensemble des caractéristiques innées et acquises qui constituent un individu :

- son hérédité,

- ses humeurs

- sa psyché,

- son tempérament,

- sa force vitale ou énergie dont il dispose à l’instant de la consultation.


Le naturopathe suit fidèlement les 5 principes Hippocratiques :

« Primum non nocere »

Avant toute chose, ne pas nuire : le naturopathe, à l’écoute de vos besoins accompagne votre force vitale vers sa pleine et entière expression.

« Vis mediatrix naturae »

La force de guérison de la nature est incommensurable, à nous de la connaître, de lui faire confiance, de suivre son rythme, ses lois, ses principes.

« Tolle causam »

Rechercher et éliminer la ou les causes de la maladie : c’est vouloir changer les habitudes qui ont causé en nous la maladie.

« Deinde purgare »

Ensuite et seulement ensuite : nettoyer, supprimer, détoxifier, jeûner…

« Docere »

Et enfin apprendre, transmettre : tout naturopathe est un éducateur de santé, de par son exemple et son expérience, il n’a de cesse d’enseigner cet heureux équilibre des forces qui se rencontrent en l’homme.

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page