top of page
  • Photo du rédacteurAlexandra Granier

La Phytothérapie

Dernière mise à jour : 10 sept. 2023


plantes thérapeutiques
L'usage des plantes en naturopathie

Chers Visiteurs,


Je commence aujourd'hui une suite d’articles sur un sujet qui me tient à cœur car il fait partie des conseils que je donne bien souvent à la suite d’un entretien en naturopathie : il s’agit de la Phytothérapie. Mais qu'est-ce donc ?


La Phytothérapie est l’usage des plantes à dessein thérapeutique.


Cette pratique est certainement l’une des plus anciennes, comme l’attestent de nombreux écrits, dont les plus anciens remontent à des tablettes d’argile de l’époque sumérienne (-5000 à -2500 av. J.-C.) faisant état de l’usage de plantes à des fins médicales.

Aujourd’hui encore, la phytothérapie est le traitement médical le plus utilisé au monde. Il existerait plus de 400 000 espèces de plantes sur terre, dont plus de 50 000 attendent encore d'être découvertes.

En phytothérapie, il existe plus 2000 plantes utilisées pour un usage médicinal. La pharmacopée française en recense 488, dont 365 sur la liste A (plantes médicinales utilisées traditionnellement) et 123 sur la liste B (plantes médicinales dont les effets indésirables potentiels sont supérieurs au bénéfice thérapeutique attendu). En France, les pharmaciens ont le monopole de la vente de plantes médicinales, sauf pour 148 plantes qui sont en vente libre. Les plantes réputées toxiques sont interdites à la vente.

Cas particulier, l’Herboristerie du Palais Royal à Paris, référence sur le marché depuis plus de 50 ans, propose 347 plantes sous différentes formes (on parle de galéniques).


Les différentes galéniques :

L’usage traditionnel s’appuie sur les formes courantes telles que l’infusion et la décoction. Si elles présentent un avantage certain pour l'absorption, celles-ci doivent être ingérées en quantité importante afin de déclencher une réaction. Par exemple, il faut boire entre ½ litre et 1 litre par jour de décoction d’Aubier de Tilleul pour obtenir un résultat au niveau des calculs rénaux ou biliaires.

L’infusion est adaptée aux feuilles ou aux fleurs, elle se prépare à froid ou à chaud.

La décoction est adaptée aux écorces, graines et racines.


Pour l'infusion à froid :

Déposer dans de l’eau froide une ou plusieurs plantes.

Laisser infuser toute la nuit à température ambiante ou dans le réfrigérateur par temps chaud.

Consommer tout au long de la journée en dehors de repas : avant ou après en fonction des plantes utilisées.


Pour l'infusion à chaud :

Déposer dans de l’eau froide une ou plusieurs plantes.

Porter à ébullition et dès que le point d’ébullition est atteint, éteindre la source de chaleur.

Laisser infuser de 5 à 10 minutes, en couvrant pour garder les huiles essentielles.

Après filtration, la tisane est prête à être consommée chaude ou refroidie, les principes actifs des plantes étant comme « emprisonnés » dans l’eau une fois que la plante a été portée à ébullition.

En général, on considère qu’il faut mettre une cuillère à soupe (cs) de plante pour une tasse de tisane (250 ml), soit quatre cuillères à soupe par litre.


On ne laissera pas infuser à chaud au-delà de 10 min, 20 min pour les racines en décoction, en raison des tanins de la plante, qui, pris sur le long cours, pourraient endommager l’intégrité de la muqueuse intestinale.


La décoction


Pour les écorces, les graines et les racines, on préférera la décoction :

Procéder comme pour l’infusion, mais laisser la source de chaleur active au moment de l’ébullition.

L'ébullition doit se prolonger de 10 à 20 minutes à couvert selon la plante et sa partie utilisée. Plus la partie utilisée est dure, plus le temps doit être long.

Après la filtration, la décoction peut être consommée chaude ou froide dans les 24 heures.

En général, on considère qu’il faut mettre une cuillère à café (cc) de plantes pour une tasse de décoction (250 ml), soit quatre cuillères à café par litre.


Mes prochains post aborderont les autres galéniques et le choix des plantes en fonction de vos besoins.

En attendant, n’hésitez pas à déguster une tisane douce de basilic, matricaire ou verveine, chaude ou froide, à tout heure de la journée !


Prenez soin de vous !

Posts récents

Voir tout

Commenti


Post: Blog2_Post
bottom of page